top of page

La psychosomatique relationnelle

La psychosomatique relationnelle est une discipline fondée par Sami Ali, philosophe et thérapeute. Cette discipline interroge et met en lien le psychique et le somatique, deux entités ne formant qu’une seule et même unité dont le fonctionnement est profondément lié au contexte relationnel de l’individu. Dans le cadre d'une thérapie, la psychosomatique relationnelle convoque et interroge le réel et l’imaginaire, les rêves, les liens entre passé et présent, l'entourage relationnel du·de la patient·e ainsi que les liens entre l'état psychique de celui·elle-ci et ses potentielles pathologies. Le cadre thérapeutique est vivant, donnant une place essentielle à la relation. Car être en relation, c'est exister.

La photographie, par le lien qu'elle crée entre le réel et l'imaginaire, peut être un support puissant dans le cadre d'une thérapie en psychosomatique relationnelle. 

L'usage de la photographie dans un cadre thérapeutique

L’image photographique, parce qu’elle nous accompagne partout et tout le temps, et parce qu’on peut en être l’auteur, est un élément particulièrement proche de nous. Les photographies captent et composent le décor de notre vie quotidienne. Nous vivons avec elles, elles vieillissent avec nous. 

 

L’image photographique, par son côté à la fois tangible et abstrait, peut être un support puissant en thérapie. Elle crée un pont entre le réel et l’imaginaire et nous connecte à qui nous sommes, à nos souvenirs, à nos émotions et à nos ressources créatives. La photographie rejoue et reflète notre relation au monde. Travailler autour des images, c’est revisiter et questionner ce qui nous entoure. C'est la possibilité de prendre du recul et de changer peu à peu notre regard. C'est une mise en mouvement.

bottom of page